Contrast Glossaire

Compagnie Générale d’Affacturage

Les idées reçues sur l’affacturage

 

Certaines idées reçues circulent sur l’affacturage. Hélas, beaucoup sont fausses. En voici quelques-unes que CGA a rassemblées pour vous apporter des réponses claires et transparentes.

 

Idée reçue 1 / « L’affacturage, c’est une solution pour les entreprises en difficulté »

C’est faux. Aujourd’hui, en France, près de 40 600 entreprises* ont choisi l’affacturage pour financer leur développement. L’affacturage constitue le deuxième moyen de financement à court terme. Ce chiffre est en constante augmentation depuis 25 ans. Certaines entreprises du CAC 40 y font également appel.

L’affacturage accompagne les entreprises tout au long de leur vie. Le factor adossant son financement sur la cession de factures, celui-ci est moins sensible que le banquier à l’analyse du passé de l’entreprise. Le factor va davantage s’attacher à la qualité des factures cédées ainsi qu’à la qualité des clients de l’entreprise. L’affacturage permet donc de financer de nombreuses entreprises, des plus jeunes aux plus matures, celles en croissance rapide comme celles qui connaissent un ralentissement de leur développement.

 

* source ASF : Association Française des Sociétés Financières (chiffres au 31/12/2014)

 

Idée reçue 2 / « Le recours à l’affacturage peut-être perçu de manière négative par mes clients »

Faux. Avec l’affacturage, vous sécurisez vos comptes clients et disposez des financements nécessaires à votre développement. C’est un acte responsable, de bonne gestion, efficace et optimisé. Par ailleurs, comme de plus en plus d’entreprises y ont recours, l’affacturage est un produit qui se généralise. Les préjugés ont ainsi tendance à disparaître. Enfin, quel que soit le produit choisi, CGA effectue l’ensemble des actions prévues au contrat (notification, relance…) dans le respect de vos relations commerciales selon des processus certifiés ISO 9001 (certification qualité).

 

Idée reçue 3 / « En utilisant l’affacturage, je perds la maîtrise de la relation avec mes clients »

Faux. Vous conservez l’exclusivité de la relation commerciale avec vos clients : vous gardez la maîtrise sur la négociation des conditions de ventes (prix, délais, ristournes…). CGA vous libère uniquement du recouvrement. Vous pouvez ainsi vous concentrer sur votre cœur de métier, renforcer vos liens avec vos clients ou prospecter de nouveaux clients.(1)

 

(1) Pour les entreprises éligibles à un programme d’affacturage en gestion déléguée, vous pouvez conserver la gestion de votre recouvrement.

 

Idée reçue 4 / « L’affacturage, c’est un financement du poste clients et rien de plus »

C’est faux. Avec CGA, vous pouvez bénéficier de services complémentaires tels que la garantie contre les impayés, le renseignement commercial/suivi de solvabilité ou encore la gestion et le recouvrement du poste clients. Vous pouvez ainsi aborder sereinement la relation avec vos clients et prospects. N’hésitez pas à contacter un commercial CGA pour découvrir l’étendue des solutions proposées par CGA.

 

Idée reçue 5 / « En choisissant l’affacturage, je n’ai plus de visibilité sur mes règlements »

Bien au contraire, choisir CGA, c’est disposer d’outils en ligne qui vous permettent de continuer à suivre la gestion de votre poste clients.

 

Idée reçue 6 / « L’affacturage manque de souplesse »

C’est inexact. Chez CGA, nous disposons d’une gamme de produits parmi les plus larges du marché. Nous nous sommes adaptés aux besoins de nos clients qu’ils soient professionnels, jeunes ou petites entreprises, PME, grandes entreprises ou encore associations.

Nous couvrons également toutes les formes d’affacturage :

 

Gestion du poste clients

Gestion des dettes fournisseurs

Affacturage Classique

– Full factoring

Affacturage spécifique

– Associations

– Gestion déléguée (confidentielle ou notifiée)

– Opérations spéciales ou programmes structurés à caractère « déconsolidant » avec ou sans syndication de factors

 Supply Chain Finance

– programmes de confirming

– programmes de reverse factoring

 

Idée reçue 7 / « Il faut confier l’ensemble de ses factures à la société d’affacturage »

Faux. Bien que certaines sociétés d’affacturage l’exigent parfois, avec CGA, c’est vous qui décidez des clients pour lesquels vous souhaitez obtenir un financement. Avec un produit comme CGA Express, vous pouvez même choisir de ne céder que certaines factures d’un client.

 

Idée reçue 8 / « L’affacturage est une solution coûteuse »

Pas si on compare l’affacturage avec d’autres produits de financement (comme la cession Dailly ou l’autorisation de découvert). C’est une charge qu’il faut également savoir apprécier en tenant compte des services rendus et des économies procurées. En effet, en choisissant une solution d’affacturage, vous bénéficiez

– de l’externalisation de la gestion de vos créances. Vous pouvez consacrer plus de temps à d’autres tâches comme par exemple développer votre potentiel commercial ;

– de la réduction des délais de paiements : vous pouvez supprimer les couteux décalages de trésorerie ;

– d’une trésorerie plus importante ce qui vous permet de payer plus rapidement vos fournisseurs : vous pouvez négocier de meilleures conditions commerciales ;

– d’une garantie contre les impayés.

Par ailleurs, une étude précise de vos besoins en trésorerie nous permet de vous proposer une tarification forfaitaire la plus avantageuse possible.

 

Idée reçue 9 / « En affacturage, on ne sait jamais à l’avance ce que l’on va payer »

Pas chez CGA. Avant de signer votre contrat, toutes les conditions financières et les frais vous sont expliqués. Ils sont également repris clairement dans votre contrat d’affacturage. Vous connaissez donc les prix à l’avance.

Pour la plupart de nos produits, notre tarification est simple et est composée :

– d’une commission de financement qui rémunère les fonds avancés par CGA ;

– d’une commission d’affacturage ou de gestion qui rémunère les services rendus par CGA ;

– d’une grille de frais annexes.

 

Idée reçue 10 / « En cas d’insolvabilité de vos clients, la société d’affacturage peut exiger le remboursement des avances sur factures. »

Pas chez CGA. Des solutions existent pour vous protéger à 100% contre le risque d’insolvabilité de vos clients.

 

Idée reçue 11 / « L’affacturage va donner plus de travail à mon service financier »

Grâce à notre service internet transactionnel, vous disposez de tableaux de gestion simples, qui vous font gagner un temps précieux. Par ailleurs, déchargé de certaines tâches comme la relance et le recouvrement, vous pouvez vous consacrer à votre cœur de métier.

 

 

Idée reçue 12 / « L’affacturage risque de tendre les relations avec votre banquier »

Faux, le factor dispose d’une gamme large de produits court terme qui est complémentaire des outils traditionnels du banquier (découvert, Dailly, escompte…). Par ailleurs, votre banquier continue de vous épauler sur le financement de moyen et long terme.